Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Mes conseils pour aborder les repas de Noël avec sérénité, en se faisant plaisir !

Mes conseils pour aborder les repas de Noël avec sérénité, en se faisant plaisir !

Le 11 décembre 2019

Vous ne savez plus sur quel pied danser concernant l'alimentation et la période des fêtes ? vous abordez les fêtes avec crainte ?

Voici mes conseils :

1) FAITES VOUS PLAISIR :

Noël est une fête conviviale avant tout, rien ne sert de vous restreindre bien au contraire !

N'abordez pas un repas en partant dans la logique d'évitez l'apéritif et les amuses bouches pour pouvoir manger comme tout le monde ensuite. Le meilleur conseil est de suivre vos envies, mais prenez votre temps : évitez de sauter sur le buffet de petits fours, sans prendre le temps de manger !

2) Privilégiez les petites portions au premier abord

(Je précise que cette partie ne veut pas dire de manger de plus petites portions au repas !)

Suite à de nombreuses études sur le comportements des mangeurs, nous savons que plus nous en avons dans l'assiette plus nous mangerons ! Il est rare qu'il n'y ai d'ailleurs pas de restes suite aux repas de Noël ;).

Veillez donc à prendre des petites portions de plats et de dessert pour commencer et vous resservir ensuite uniquement si vous en avez encore vraiment envie. De plus si vous n'avez pas envie de dessert et que vous êtes plutôt une bouche salée, pourquoi ne pas privilégier ce que vous préférez à défaut de faire faux bond au dessert ?

3) Ne misez pas tout sur les légumes

Sous prétexte que le repas de Noel fait "grossir", manger uniquement des légumes ne rattrapera pas le reste du repas telle que la bûche. La frustration de ne pas pouvoir manger de tout, fera que peut être que vous prendrez beaucoup plus de dessert par exemple.

4) Ne faites pas des recettes LIGHT 

Rien ne sert de privilégier les repas light spécial fêtes! Dites vous que plus vous vous ferez plaisir moins il y aura de comportement compensatoire pour palier le fait que vous n'ayez pas pris un vrai repas de Noel comme vous en aviez envie....

5) DECULPABILISEZ !!!

Je vous le rappelle, culpabiliser suite à ce qu'on a mangé aggrave la faute, partez du principe que GRACE à ces repas vous avez passé un bon moment, et que par la suite vos apports diminueront spontanément !

Si vous culpabilisez par rapport aux types de plats que vous avez mangé votre cerveau réagira et vous risqueriez de tomber dans un cercle vicieux. Par exemple, vous risqueriez de faire des repas ultra light ensuite pour compenser sans forcément écouter votre faim et/ou vos envies, d'avoir des compulsions et ainsi de suite.

À bientôt pour plus d'articles !

Guillemette

close
expand_less